Quelles sont les démarches à suivre pour vendre sa moto ?


vendre moto

Très facile à conduire, la moto est un moyen de déplacement qui permet circuler avec plus d’aisance. Elle permet aussi de vite faire ses courses. Tout comme dans le cas d’une voiture, il peut vous arriver de vouloir vous séparer de votre moto ou votre scooter pour acheter un nouveau moyen de déplacement. Dans ce cas, vous devrez suivre certaines démarches spécifiques afin de rester légal et d’éviter toute déconvenue. Mais, quelles sont ces démarches ? Cet article vous répond. 

Vérifier l’état de la moto

Lorsque vous envisagez de vendre votre moto, la première des choses à faire est de vérifier son état. Cette étape est très importante, car elle vous permet de détecter les pannes de votre véhicule motorisé à deux roues et de les corriger. Ainsi, vous aurez plus de chance de trouver rapidement de bons acheteurs. Pour vérifier l’état de votre moto, tâchez de contrôler :

  • Le moteur ;
  • L’état des freins ;
  • Les pneus ;
  • Le carénage.

Au niveau du moteur, vous devrez contrôler les fuites d’huile et prêtez attention aux bruits. Concernant les freins, ils doivent être fermes et bien opérationnels. Pour un bon contrôle, faites recours à un mécanicien motocycle. Si tous ces éléments sont au point après votre inspection, vous aurez plus de chance de vendre votre moto à un bon prix.

Estimer la valeur marchande de la moto

Même si vous avez une idée approximative du prix de votre moto, il est souvent préférable de faire une estimation bien précise. Cela vous permet de ne pas vendre votre véhicule motorisé à deux roues à un prix dérisoire. Pour estimer la valeur marchande de votre moto ou votre scooter, vous pouvez faire recours à https://buybike.fr. Avec ce type de structure, il vous suffit de vous rendre sur une plateforme et de renseigner les informations de votre moto. 

Ces deux étapes sont suffisantes pour que l’agence vous donne directement le prix que vaut votre moto. Solliciter les services de ces types d’agences peut aussi être profitable, car très souvent elles sont aptes à racheter votre moto au prix proposé. En dehors de ces types de structures, vous pouvez aussi contacter un mécanicien motocycle (moto, scooter, etc.). Grâce à son expertise, ce professionnel peut également se baser sur l’état de votre moto pour estimer sa valeur. 

Rassembler les documents à transmettre à l’acheteur

Pour que la vente de votre moto soit légale, vous devrez nécessairement fournir à l’acheteur les documents de votre véhicule motorisé à deux roues. Comme documents ou pièces, préparez la carte grise, le certificat de situation administrative et le certificat de cession. Lorsque la vente est conclue avec l’acheteur, il est conseillé de barrer le certificat d’immatriculation et d’indiquer la date et l’heure de vente en précédant ces informations de la mention « vendue le ».

Concernant le certificat de situation administrative, sachez que c’est un document qui prouve que la moto n’est pas mise en gage et peut être vendue. Vous pourrez l’obtenir en ligne sur le site de l’Agence Nationale des Titres Sécurisés (ANTS). Enfin, le certificat de cession est un document qui doit être rempli en deux exemplaires (un pour le vendeur et l’autre pour l’acheteur). En mobilisant ces documents, vous pourrez légalement vendre votre moto.

Trouver des acheteurs

À ce stade, vous avez le choix entre vendre la moto aux sociétés qui font des rachats ou soit vendre à un particulier. Dans le premier cas, il est possible que l’offre proposée par les agences en question ne soit pas très profitable. En effet après rachat, ces structures font de grandes rénovations afin de pouvoir revendre la moto. C’est pour cela qu’elles ne peuvent pas proposer un prix élevé.

Mais, en essayant de vendre la moto à un particulier, vous avez plus de chance de faire une bonne affaire. En fonction de l’état de votre moto, vous n’aurez qu’à proposer le prix qui vous convient et l’acheteur pourra le réfuter ou non. Pour mettre les chances de votre côté, présentez-lui les documents précédents et laissez-le faire une prise en main de la moto. Si le scooter ou la moto est de bonnes qualités, l’acheteur n’hésitera pas à la payer à votre prix.