Comment vérifier la pression des pneus de moto


pression pneu moto

La pression des pneus est la variable la plus simple et la plus critique sur notre moto. La grande majorité d’entre nous est coupable de la négliger alors qu’elle a tant à nous offrir !

Vérifiez régulièrement la pression de vos pneus

Les avis divergent sur la fréquence à laquelle vous devez vérifier la pression. Les fabricants conseillent une fois par semaine, les experts en sécurité tous les jours. Tout dépend de la fréquence à laquelle vous utilisez votre moto. Nous recommandons une fois par semaine dans des conditions normales de vie quotidienne, ce qui vous conviendra parfaitement. Si vous devez voyager chargé, avec un passager, sur une autoroute ou une route de campagne fermée, dans des conditions météorologiques particulières, vous devez effectuer un contrôle quotidien.

Toujours vérifier lorsqu’il est froid

Les pressions recommandées dans le manuel de votre moto s’entendent avec des pneus froids. Cela signifie que si vous êtes en train de rouler et que vous voulez vérifier, vous devez attendre environ 20 minutes. Et vous recommandez cette attente parce qu’un pneu chaud peut donner jusqu’à 10% de pression en plus sur la lecture de la jauge. Bien sûr, vous pouvez entendre des choses différentes à ce sujet. Certaines personnes rapportent jusqu’à trois heures. La meilleure chose à faire est de prendre plusieurs mesures et d’utiliser votre jugement.

Vidéo : Quelle pression pour un pneu moto

Achetez une jauge de précision

Une jauge de pression des pneus appropriée est le seul moyen d’obtenir une précision. La jauge de la station-service, si elle n’est pas neuve, peut créer une trop grande variance et vous pouvez perdre l’adhérence en conséquence.

Que se passe-t-il quand on a une mauvaise pression ?

Prenons le premier cas le plus courant, lorsque les pneus fonctionnent à une pression inférieure. La durée de vie des pneus est considérablement réduite, nous perdons de l’adhérence, la moto réagit anormalement en virage, elle glisse davantage, la capacité de freinage est réduite, la tenue de route est instable, la direction est lente !
Maintenant, si on n’a pas notre propre jauge et qu’on met plus de pression sur les pneus. Ce n’est pas aussi grave que d’être dégonflé, mais la surface de friction avec l’asphalte est réduite et il y a un risque de surchauffe.